Construire en roseaux

une démarche environnementale et contemporaine

ET POURQUOI LE ROSEAU ?

Tout simplement parce que c’est un végétal naturellement présent et abondant dans notre paysage de marais auquel l’équipe RizHome est très sensible mais aussi parce qu’il se met humblement au service de l’homme qui veut bien y prêter attention.

Un végétal rustique, simple et modeste qui sculpte le paysage, qui attire le regard par sa grande taille et sa souplesse.

Dans La convivialité, Ivan Illich écrit au sujet de l’outil convivial « l’outil simple, pauvre,transparent est humble serviteur » qu’il oppose à l’outil dominant « l’outil élaboré, complexe, secret est un maître arrogant ».

L’homme devient esclave de l’outil complexe car il se limitera à le faire fonctionner dans un but unique.

L’outil simple accepte lui plusieurs utilisations offrant ainsi la possibilité d’exercer sa liberté, sa créativité, de partager avec les autres son savoir-faire.

Transposons maintenant cette analyse aux matériaux de construction.
Le roseau serait alors un « matériau convivial », matériau premier non transformé, valorisant le travail de l’artisan, « homme ou femme de l’art ».

L’histoire internationale de la construction nous montre que le roseau a toujours fait parti des ressources locales pour construire, pour la réalisation de toitures, de murs, de fondations, de structure en arches …

L’état des lieux du roseau dans la construction montre les différents usages et fonctions, les possibilités architecturales de ce matériau. Le roseau comme matériau de construction a persisté malgré une orientation forte vers des modes constructifs industriels.

Ainsi la société RizHome désire développer des projets d’écoconstruction, des projets raisonnés et raisonnables, valorisant l’isolation du roseau dans la construction. Par raisonné et raisonnable nous sous-entendons la réalisation de projets intégrant les dimensions culturelles, sociales et environnementales caractéristiques d’un lieu accueillant une construction.

RizHome se développe au cœur d’un territoire de roselières : les marais de Vilaine, la Brière et le Golfe du Morbihan. Sur ce territoire le roseau est donc un matériau disponible. Il y pousse naturellement.